Edito du Président REYGROBELLET

Total
0
Shares

Bulletin d’information – juillet 2020 – du club Nouveau Siècle => Dossier sur la participation // L’année de Gaulle // reprise de nos activités avec l’AG du Club Nouveau et conférence-débat d’Henri GUAINO au 4ème trimestre

Boîte de réceptionx

Paris, le 14 juillet 2020

Chère Amie, cher Ami, Cher Compagnon,

Vous trouverez également l’ensemble des éléments qui figurent en PJ. – sous format PDF – à ce courriel, en accessibilité  sur le site www.club-nouveau-siècle.org

1-Dossier sur la participation

1-1 Figure en 1ère PJ un tiré à part de la lettre n°13 de la Fondation Charles de Gaulle avec un article intitulé :

=> Le monde d’après : oser la « SOCIETE PARTICIPATIVE » du GENERAL de GAULLE par Jacques GODFRAIN – ancien ministre, président d’honneur de la Fondation Charles de Gaulle, président d’honneur du Club Nouveau Siècle – et par Lionel TOURTIER

Cet article est introduit par un message d’Hervé GAYMARD le président de la Fondation Charles de Gaulle

Il a pour objectif de faire revivre, au 21ème siècle, la participation dans sa dimension politique en montrant que pour autant important qu’il soit, l’aspect financier n’est que secondaire, en regard aux autres aspects que sont d’une part, l’association capital travail et d’autre part, la participation à la gestion de l’Entreprise.

1-2 La délégation du Club Nouveau Siècle des Hauts-de-France, présidée par Frédéric ALLIOT, maire-adjoint de Saint-Quentin, a organisé et tenu, samedi 4 juillet à Mesnil Saint-Laurent, son 1er Campus régional sur le thème : des territoires et des élus.

Il s’est déroulé avec plus d’une centaine de participants, en présence de Monsieur Xavier BERTRAND, Président du Conseil Régional des Hauts-de-France, ancien ministre et Président d’honneur du Club Nouveau Siècle,

Dans l’attente du compte-rendu veuillez d’ores et déjà trouver, ci-joint, le discours de clôture prononcé par Bernard REYGROBELLET, président du Club Nouveau Siècle :

« QUEL BILAN de la PARTICIPATION à L’ECHELLE DES TERRITOIRES ? »

2- 2020 L’année de GAULLE

ACTUALITE du JOUR

La cérémonie militaire du 14 juillet place de la Concorde à Paris, a permis de rendre un hommage appuyé à ceux qui ont lutté contre le coronavirus.

Lors de cette cérémonie le Club Nouveau Siècle a été très sensible, à l’hommage rendu, lors du défilé, au Général de GAULLE et intitulé :

« UNE VIE POUR LA FRANCE » à travers trois tableaux :

« Le combattant visionnaire (1937-1940 », « De l’appel à la libération – l’esprit de la Résistance » et « Une vie pour la France – l’esprit de la République ».

A noter que cet hommage faisait suite à celui rendu par le Président de la République le 17 mai 2020 à Montcornet (Aisne), à l’occasion de 80ème anniversaire de la bataille de Montcornet ou les chars du Colonel de GAULLE remportèrent la seule victoire française de ce début (mai-juin 1940) de 2ème guerre mondiale.

2-1 D’une manière générale l’année 2020, sera celle des célébrations en hommage au Général de Gaulle, autour de trois dates clefs : 1890, sa naissance, 1970, sa mort et, bien entendu, le 18 juin 1940.

C’est ainsi nous avons ainsi célébré le 18 juin 2020, le quatre-vingtième anniversaire de l’emblématique et fondateur Appel du 18 Juin rédigé par un général deux étoiles inconnu de 49 ans, sans armée, qui va incarner l’esprit de résistance…

=> « L’ANNEE de GAULLE » édito par Bernard REYGROBELLET

2-2 A l’évidence une OPA est engagée par l’extrême droite sur de Gaulle, sa pensée et son action.

C’est pour le moins scandaleux par les héritiers de ceux qui ont été parmi les plus excessifs adversaires du Chef de la France Libre et du premier Président de la Ve République.

Le Club Nouveau siècle dénonce ces velléités de captation d’héritage opéré récemment par Madame Le PEN dont la plaidoirie surprenante vise à tromper les électeurs. Ainsi, après avoir plagié le programme économique et social de la France insoumise, le Rassemblement national entreprend de s’approprier le Gaullisme alors que tout a séparé le Général des positions et actions de l’extrême droite.

UN TEMOIGNAGE que nous a transmis par notre Compagnon Pierre HABIB-DELONCLE, fils de Michel HABIB-DELONCLE, ancien ministre du Général de GAULLE :

« En 1956, un matin comme les autres, avant de partir au collège, je passe dans la chambre des parents pour leur dire bonjour. J’ouvre la porte et je suis interloqué. Le visage de mon père est méconnaissable. Il est noir et vert au milieu de pansements. La veille, il s’est rendu à une réunion gaulliste en faveur de l’Algérie Française, rue Las Cases aux « Sociétés savantes ». Il n’y a pas que les gaullistes ; il y a aussi une cohorte de nervis d’extrême-droite. C’est le PEN , lui-même, qui écrase quatre chaises sur la gueule de mon père. Après çà, le PEN se retrouve en face de ma mère. Il la menace avec un coup de poing américain. Ma mère le regarde droit dans les yeux. Le PEN n’osera pas la frapper. En 1956, pourtant, il n’y avait pas de divergence fondamentale entre les gaullistes et l’extrême-droite sur l’Algérie. Mais non, il fallait provoquer les gaullistes.

Quelques années plus tard, le Général est revenu au Pouvoir et mon père est Député de Paris. Les choses ont changé et l’OAS n’est pas inactive. Un soir, ma mère repère devant notre appartement de la Rue Margueritte – au rez-de-chaussée -, une voiture en double file occupée par deux sbires. Ils attendent leur client pour lui envoyer quelques balles. Ma mère reste à la fenêtre et, lorsque mon père arrive, elle lui adresse des grands signes pour qu’il ne s’arrête pas. Ce qu’il fait en redémarrant à toute vitesse. Il passera plusieurs nuits chez son ami Charles VERNY (ancien de BUCHENWALD).

Quelques mois plus tard, on dépose devant la fenêtre de ma chambre, au rez-de-chaussée, un pain de plastic. Heureusement, ce soir là, il pleut et le pétard fait pschitt. Quelques jours après, la bibliothèque, qui était crantée au dessus de mon lit (une imprudence), s’écrasait. Si le plastic avait explosé je l’aurais probablement pris sur la figure et soit je serais mort, soit j’aurais été gravement blessé ».

Le Club Nouveau Siècle vous invite à lire les contributions de :

·         Me Bernard CAHEN, ancien membre du Comité Central UNR-UDT, Avocat au Barreau de Paris et membre du Conseil de présidence du Club Nouveau Siècle

o   « LE GAULLISME DE MARINE Le PEN, UN OXYMORE ?  »

·         Alain TERRENOIRE, Président de l’Amicale des députés et anciens députés gaullistes, vice-président du Club Nouveau Siècle

o   « DE MAURRAS AUX Le PEN, L’EXTREME-DROITE CONTRE de GAULLE »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devriez aimer également